• On commence cette nouvelle chronique avec une scène magistrale tirée de l'excellent Demon's Souls de From Software.

    L'affrontement contre Dame Astrée et Garl Vinland

    Contexte

    Pour situer la scène je vais procéder à un rappel de ce qu'est Demon's Souls. Malgré l'apparente absence de scénario du jeu on se rend vite compte en farfouillant un peu que l'histoire et l'univers sont incroyablement développés. L'histoire se déroule dans le royaume de Bolétaria, un endroit anciennement paisible gouverné par le roi Allant XII. Ce dernier, pour une raison que chaque joueur déduira de ses propres conclusions, a réveillé l'Ancien, une créature mythique et destructrice et par conséquent, a ramené la magie d'âme dans ce monde. Possédé et ivre de pouvoir, Allant a finit par disparaitre en plongeant son royaume dans le chaos. Un jour un Elu débarque(il s'agit bien sûr du joueur). Sa mission est de traverser les différent(e)s zones/régions/mondes pour récupérer les cinq âmes d'Archidémons, les généraux de l'Ancien, et pénétrer dans le repère de la bête pour mettre fin au chaos. C'est lors de la dernière zone du monde cinq appelé "Val Fangeux"(et donc dans le niveau 5-3) que l'on affronte Dame Astrée et son garde du corps Garl Vinland, qui protègent une âme d'Archidémon.

    L'affrontement contre Dame Astrée et Garl Vinland

    La scène

    Comme d'habitude une fois le brouillard franchit le combat débute. On se retrouve donc opposé à Dame Astrée et à Garl Vinland. Dame Astrée ou Maiden Astreae en anglais est une ancienne religieuse partie dans les sous-terrains du Val Fangeux pour apporter son aide aux populations et prêcher la bonne parole avec à ses côtés son garde du corps(possiblement amant)Garl Vinland. En découvrant l'horreur des lieux et la corruption engendrée par le chaos Astrée ne fut cependant pas capable de supporter le choc. Malgré ses prières et sa foi les habitants des profondeurs continuèrent à souffrir encore et encore. Abandonnée par son Dieu Astrée prit la décision de renier ses croyances et accepta de se transformer en Archidémon, probablement sur proposition de l'Ancien. Elle fut donc condamnée à rester dans le Val Fangeux pour maintenir un équilibre dans la corruption des lieux et permettre aux créatures de l'ombre de survivre. Par amour ou devoir Garl Vinland, de la noble famille Vinland, jura de la protéger jusqu'à la mort. Lorsque l'on pénètre dans la zone, Astrée nous demande à plusieurs reprises de partir, de laisser tranquille ce sanctuaire pour les pauvres âmes et ce, assez gentiment. Cependant pour terminer le jeu il est nécessaire d'obtenir l'âme d'Archidémon. Le combat est donc inévitable et pas franchement difficile. Il existe plusieurs manières de s'y prendre mais la seule constante c'est qu'une fois Astrée morte, le combat prend fin. Le déroulement normal veut cependant qu'on affronte d'abord Garl Vinland et qu'une fois celui-ci tué, on parle à Astrée qui se suicide alors, se sachant sans défense. Le mieux reste encore de voir la scène que je vous présente maintenant :

    Vidéo prise sur la chaîne Youtube MatrixAndrAla(regardez là en HD et plein écran)

     

    Ce qui marque

    Cette scène est connue pour être la plus intense de Demon's Souls et surtout, la seule à mettre mal à l'aise. En effet tout au long du jeu on affronte des démons horribles et gigantesques pour, au final, sauver les quelques humains encore en vie à Bolétaria. A aucun moment on ne doute de la justesse de cette cause, cela parait évident et chaque ennemi est vu comme une monstruosité sans coeur. Mais ce combat plonge inévitablement le joueur dans le doute. Astrée est une sainte, une personne exceptionnelle qui s'est sacrifiée pour sauver de parfaits inconnus et qui a même abandonné sa foi pour eux. Elle nous demande de quitter les lieux plusieurs fois et n'a visiblement pas la volonté de nous affronter. Garl Vinland est quant à lui réservé mais tout aussi juste et bon. Sans doute amoureux d'Astrée il la protège et refuse de quitter le sentier qui mène à elle, nous obligeant à le tuer pour passer. Cette attitude renforce énormément le côté grand chevalier du bonhomme mais aussi la fragilité du boss qui ira jusqu'à se suicider une fois son protecteur vaincu. De même, s'en prendre à Astrée avec des flèches à partir de l'entrée de la zone nous attire les foudres de ses dévoués serviteurs qui semblent particulièrement l'aimer et qui lui vouent un culte, ce qui indique une réelle bonté de la part de la demoiselle. Pas vraiment difficile ce combat nous retourne pourtant complètement. On se sent mal pour Astrée qui a énormément souffert(lui parler après la mort de Vinland est un vrai supplice), on se sent admiratif de Garl Vinland et de sa vaillance à toute épreuve et on éprouve même de la compassion pour les espèces de gobelins qui peuplent le Val Fangeux et qui constituaient nos ennemis il y a peu. Pourquoi fait-on tout ça ? Les Sentinelles veulent-elles réellement le bien du monde ? Pourquoi Dieu est-il si cruel ? Dieu et l'Ancien seraient en fait la même personne ? Notre quête est-elle vraiment juste ou une sombre histoire de manipulation flotte derrière ? Bref, autant de question que l'on se pose à l'issue de l'affrontement qui est sans aucun doute le plus glauque et le plus marquant du jeu. On attribue en grande partie le succès de cette scène aux doublages incroyables et surtout à la musique qui est le thème le plus apprécié de Demon's Souls aujourd'hui. Mise en scène, bande-son, scénario, personnages, contexte, il n'y a rien à redire au combat contre Astrée et Garl Vinland. C'est magnifique et diablement bien écrit à tel point que la facilité de l'affrontement ne lui a jamais été reprochée.

    L'affrontement contre Dame Astrée et Garl Vinland

    Yahoo!

    votre commentaire
  • Pour ce dernier article avant une longue pause j'ai décidé de créer une nouvelle chronique ou plutôt de vous présenter un prototype de chronique qui pourrait arriver sur le blog prochainement(probablement à un rythme d'un article par semaine voire moins).

    Le principe est qu'à chaque fois je vous présente en détail une scène qui m'a marqué dans un jeu vidéo, peu importe le genre et la plate-forme. Que ce soit des scènes épiques, traumatisantes, effrayantes ou comiques le but est simplement qu'elles m'aient marqué. Bien évidemment chaque article contiendra pas mal de spoilers donc sachez à quoi vous en tenir si vous tentez le coup. Voilà donc cette nouvelle chronique à laquelle j'ai pensé il y a peu, on va donc commencer dès maintenant avec la première scène marquante. J'en profite avant de conclure cette présentation pour vous signaler que mes examens commencent ce lundi et que par conséquent aucun article ne fera son apparition sur le blog avant le 4 mai. Cela durera jusqu'au 8 mai avant de s'arrêter à nouveau jusqu'au mercredi 13 mai. Les choses reprendront alors leur cours normal. Voilà.

    Yahoo!

    votre commentaire
  • On se retrouve donc en ces temps troublés avec un anime bien connu des années 90, l'adaptation de la plus célèbre licence du jeu de combat : Street Fighter 2V.

    Street Fighter 2V

    Nom Original : Street Fighter 2V

    Auteur : Capcom, Kenichi Imai

    Années de production : 1995

    Catégorie : Shônen

    Genre : Combat, Action

    Studio : Groupe TAC

    Durée : 29 épisodes de 22 minutes

    Street Fighter 2V

    Mondialement connue comme étant la plus grande licence de l'histoire du jeu de combat Street Fighter est aujourd'hui un véritable mythe indétrônable. Vendus par millions d'exemplaires les opus du bébé de Capcom ont également contribué à rendre encore plus populaire le milieu des produits dérivés. Avec ses personnages énergiques, charismatiques et hauts en couleurs tels Ken, Ryu, Sagat, Honda, Dhalsim, Balrog, Bison ou encore Vega la licence a vite produit figurines, posters, flippers et bien sûr(et c'est le sujet du jour), dessins animés. Débutée en même temps que la série américaine...pardon, l'horrible série américaine, Street Fighter 2V est une série qui fait suite au film Street Fighter 2 et qui place Ryu et Ken en jeunes héros parcourant le monde pour devenir encore plus forts et ainsi sauver le monde d'Akuma et des autres dangers. Rien d'exceptionnel donc, il ne s'agit ni plus ni moins que d'une succession de combats plutôt classes mais pas forcément fidèles au jeu avec une sombre histoire de complot diabolique ultra clichée derrière. Ce n'est certes pas l'anime du siècle et le scénario passe clairement après le reste mais dans l'ensemble, on retrouve la patte de Capcom et on se sent bien dans l'univers de Street Fighter. Les personnages sont bien représentés hormis deux ou trois exceptions, les combats sont dynamiques et bien mis en scène et l'animation est suffisamment travaillée pour que les coups spéciaux paraissent à leur place.

    Street Fighter 2V

    Les doublages restent honnêtes même en VF et la bande-son se maintien à un niveau acceptable tout du long sans jamais vraiment décevoir. On aurait sans doute aimé un poil de fidélité en plus par rapport à l'univers du jeu mais dans l'ensemble les fans devraient s'y retrouver et les autres devraient pouvoir apprécier sans problème. Pour ma part, il m'a été impossible de suivre la série complètement. Sans scénario, cela devient tout de même répétitif et je n'ai jamais été amateur de cet univers que je trouve au mieux "sympatoche" mais j'en ai vu une bonne moitié, pas dans l'ordre d'ailleurs, et cela m'a amusé un temps. Regarder quelques épisodes oui, regarder le tout il faut avoir l'envie car 29 épisodes de combats non stop je peux vous dire que ça use. Dans l'ensemble Street Fighter 2V est donc une adaptation sympathique de la célèbre licence mais est-ce vraiment une bonne idée d'adapter un jeu de combat en anime, avec tous les défauts que cela amènerait ? La réponse que vous donnerez à cette question vous orientera ou non vers cette série. Pour ma part ce fut un petit moment sympathique mais oubliable à qui il aurait fallu greffer un scénario ou amputer une bonne quinzaine d'épisodes.

    Street Fighter 2V

    Note finale : 12/20

    Yahoo!

    votre commentaire
  • Yahoo!

    votre commentaire
  • Yahoo!

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires