• On enchaîne avec Mirmo, un anime shôjo.

    Mirmo

    Nom Original: Wagamama Fairy Mirumo de Pon !

    Auteur: Hiromu Shinozuka

    Années de production: 2002-2005

    Catégorie: Shôjo

    Genre: Fantastique, Comédie, Magical Girl

    Studio: Shogakukan Prod. Co.(saison 1,2,4), Studio Hibari(saison 3)

    Durée: 172 épisodes de 22 minutes

    Mirmo

    Manga magique et féerique signé Hiromu Shinozuka, Mirmo(Mirumo au Japon) raconte l'histoire de Camille, une adolescente de quatorze ans folle amoureuse d'Antoine(noms en VF évidemment), un garçon de sa classe. En souhaitant que son amour soit réciproque devant un mug soi-disant magique, Camille fait apparaître malgré elle Mirmo, le prince des Muglins, un petit être grassouillet aux pouvoirs incroyables. De son côté Antoine devient le propriétaire de Riruma, la fiancée de Mirmo qui souhaite aider Camille dans son histoire de coeur. Mais c'était sans compter sur Alexia, une autre camarade de classe folle amoureuse d'Antoine et sur Yacky, son muglin ninja complètement barré. Enfin, le petit frère de Mirmo Mulu arrive aussi et devient le partenaire de Tom, un jeune garçon riche et amoureux de Camille. Sans surprises, le petit groupe de muglins va finir par se quereller et par provoquer de nombreuses situations comiques ou romantiques ainsi que de nombreuses batailles magiques.

    Mirmo

    Très drôle et bourré de bonnes idées, Mirmo est un des animes pour lesquels on ne ressent rien au début mais qui savent nous surprendre si on leur laisse une chance. Vraiment sympa et très bien réalisé, l'anime est idéal pour le public de moins de dix ans et marche même sur les plus vieux qui ne cherchent qu'une histoire comique toute simple. Même si les qui pro quo sont tirés par les cheveux et si l'anime dure plus longtemps qu'il ne faudrait on ne peut qu'être charmé par Mirmo qui est sans conteste l'un des animes enfantins les plus efficaces qu'on puisse trouver. Une belle trouvaille que j'ai pu découvrir sur Canal J il y a fort longtemps.

    Mirmo

    Note finale : 14/20

    Yahoo!

    votre commentaire
  • On enchaîne avec un anime bien connu des moins de vingt ans principalement : Hamtaro.

    Hamtaro

    Nom Original: Tottoko Hamutarou

    Auteur: Ritsuko Kawai

    Années de production: 2000-2006

    Catégorie: Kodomo

    Genre: Aventure, Comédie

    Studio: TMS, Shogakukan Prod. Co.

    Durée: 296 épisodes de 22 minutes + 1 OAV de 30 minutes + 1 OAV de 40 minutes + 2 OAV de 45 minutes

    Hamtaro

    Qui ne connait pas les aventures d'Hamtaro le hamster de la petite Laura  qui, aux côtés des Ham-Ham vit de grandes aventures ? Si vous faites partie de ces adeptes de la grotte je vous explique en quelques mots. Hamtaro est un manga sorti en 1997 qui fut adapté dès 2000 en anime du fait de son fort succès. Racontant les histoires exceptionnelles et comiques du plus curieux des hamsters et de ses amis, la série fut diffusée dans Midi les Zouzous sur France 5 à plusieurs reprises. Pas franchement passionnante voire même carrément soulante, "la série à la pire bande-son de l'univers" a hanté mes nuits pendant de nombreuses années. Quand les autres enfants voyaient Freddy Krueger dans leurs cauchemars moi je me faisais attaquer par Hamtaro et ces salauds d'Hamidou et Pashmina c'est dire l'horreur ! Non plus sérieusement comme tous les enfants ou presque, j'ai un peu regardé cette série et bon dieu, j'en ai un sacré mauvais souvenir. Malgré le côté mignon et l'humour très prononcé de la série, la bande-son et la naïveté du truc m'avaient fait vomir. Je devais avoir entre neuf et douze ans et je n'ai toujours pas oublié ce foutu générique. L'anime est certes sympatoche mais absolument pas indispensable et bourré de défauts à commencer par un aspect visuel dégueulasse et une animation réalisée par des aveugles. Honnêtement je ne vois comment noter objectivement cette oeuvre, et la noter subjectivement ne serait pas une bonne chose, je risquerais de relâcher toute ma rage pour le générique dessus. Ma note ne sera donc pas bonne car j'en ai vraiment un mauvais souvenir mais ce n'est pas à prendre trop au sérieux non plus. Toutefois je pense que pour les moins de six ans cela doit constituer un anime excellent...

    Hamtaro

    Note finale : 08/20

    Yahoo!

    votre commentaire
  • Après Rémi sans famille voici une autre oeuvre adaptée de la grande littérature populaire : Heidi.

    Heidi

    Nom Original: Alps no shoujo Heidi

    Auteur: Johanna Spyri-Heusser

    Années de production: 1974

    Catégorie: Kodomo

    Genre: Aventure

    Studio: Zuiyo Eizo

    Durée: 52 épisodes de 22 minutes

    Heidi

    Inspirée du personnage de Johanna Spyri-Heusser Heidi est un anime crée en 1974 pour Fuji TV. Première oeuvre du projet World Masterpiece Theater qui consistait à adapter chaque année un des livres de la littérature de jeunesse mondialement reconnu en anime pour Fuji TV, elle bénéficia du travail de deux futurs très grands noms de l'animation : Isao Takahata(à la réalisation) et Hayao Miyazaki(en charge du layout(la mise en page)). L'histoire se déroule au XIXème siècle en Suisse et en Allemagne, Heidi est une petite orpheline de cinq ans récupérée par sa tante Daitte en Allemagne. Mais quand cette dernière doit aller travailler à Francfort, elle ne peut emmener la petite et la confie donc à son grand-père, un vieil homme bourru et un peu inquiétant qui vit dans les montagnes suisses. Au contact de la petite fille cependant, l'homme devient beaucoup plus doux et décide de s'occuper d'elle comme de sa propre fille. Heureuse dans les montagnes, Heidi rencontre également Pierre, un jeune éleveur de chèvres avec qui elle devient très proche. C'est donc le quotidien de cette petite fille pas comme les autres que nous conte cet anime.

    Heidi

    Assez peu intéressant pour un public âgé de plus de huit ans, Heidi n'en reste pas moins une belle histoire assez sympathique à regarder. Je n'aime pas mais force est de constater qu'elle a de bons côtés notamment un scénario émouvant et un travail technique impressionnant pour l'époque(Takahata/Miyazaki en même temps). Il est évident que ce n'est pas l'anime du siècle, ça a en plus mal vieilli, mais pour un public très jeune qui recherche de la bonne humeur on fait difficilement mieux. Après à l'inverse de Rémi sans famille ou d'autres animes du genre je n'ai jamais été touché par Heidi. J'ai toujours trouvé ça trop cul-cul même quand j'avais six ans et je trouvais le rythme très lent voire carrément ennuyeux. Ce n'est pas une grande réussite pour moi mais après tout, ça a eu un succès colossal donc c'est que ça doit être satisfaisant. Si vous avez des enfants à mettre devant un dessin animé c'est sans doute l'idéal, pour les autres publics il faut impérativement passer son chemin voire éventuellement aller lire les deux bouquins de Johanna Spyri-Heusser.

    Heidi

    Note finale : 09/20

    Yahoo!

    votre commentaire
  • Après dix jours de Gundam on revient doucement vers les animes plus traditionnels à commencer par Rémi sans famille, un anime de 1977.

    Rémi sans famille

    Nom Original: Ie Naki Ko

    Auteur: Hector Malot

    Années de production: 1977-1978

    Catégorie: Kodomo

    Genre: Aventure, Drame

    Studio: TMS

    Durée: 51 épisodes de 22 minutes

    Rémi sans famille

    Adaptation du roman Sans Famille d'Hector Malot(1878), Rémi sans famille est un anime de type kodomo(destiné aux jeunes enfants) racontant l'histoire d'un enfant de huit ans vivant sur les rives du Chavanon, dans le Massif Central. Il ne connait pas son père mais vit heureux avec sa mère et sa vache. Cependant, quand son père est victime d'un accident et qu'il intente un procès à son employeur, un procès qu'il perd, il revient aigri et plus vicieux que jamais chez lui. Il découvre en rentrant que l'enfant qu'il avait trouvé il y a longtemps a été adopté par sa femme alors qu'il aurait voulu l'envoyer en orphelinat. Voulant de l'argent pour assouvir ses vices, l'homme vend discrètement Rémi à un artiste de cirque pour quarante francs sans avertir sa femme. C'est ainsi que commence l'aventure de Rémi aux côtés de Capi, Zerbino, Dolce, Joli-coeur et Vitalis à travers toute la France. Il découvre non seulement la vie mais aussi sa véritable identité au cours de ce voyage féerique mais également terriblement dramatique.

    Rémi sans famille

    Plutôt jolie, l'histoire de Rémi sans famille est assez agréable à suivre sans toutefois soulever les foules. Les aventures du petit bonhomme et de ses amis sont vraiment sympathiques et le public visé, très jeune donc, devrait largement avoir ce qu'il est venu chercher. On peut également saluer le niveau artistique de l'oeuvre ainsi que son aspect visuel, franchement de très bonne qualité pour 1977. On peut toutefois critiquer la lenteur de l'anime, le doublage, la musique ou même le format, beaucoup trop long, mais au final on a ce qu'on demande et Rémi sans famille reste idéal pour les enfants de moins de dix ans. Il y a des défauts oui mais on fait l'impasse sur la plupart d'entre eux tant la mission est remplie par l'anime. Un bon divertissement familial ou de jeunesse, plus de douze ans passez votre chemin par contre.

    Rémi sans famille

    Note finale : 12/20

     

    Yahoo!

    votre commentaire
  • On termine les articles Gundam avec la dernière série de la licence que j'ai pu voir(je compte m'y remettre d'ici peu) : Gundam AGE.

    Mobile Suit Gundam AGE

    Nom Original: Kidou Senshi Gundam AGE

    Auteur: Yoshiyuki Tomino, Hajime Yatate, Sunrise

    Années de production: 2011-2013

    Catégorie: Shônen

    Genre: Drame, Action, Science-fiction, Mécha

    Studio: Sunrise, MBS

    Durée: 49 épisodes de 22 minutes + 1 OAV de 30 minutes

    Mobile Suit Gundam AGE

    Monstre de l'anime il était évident que la licence continuerait pourtant force était de constater que le doute s'immisçait de plus en plus dans le coeur des fans. La série Gundam pourrait-elle se renouveler à chaque série ? Tous les axes traitables n'avaient t-il pas déjà été traités ? Je me le demandais moi-même et je dois avouer que Gundam AGE, malgré ses nombreuses tares réussit parfaitement à remplir l'objectif de renouvellement de la franchise. L'histoire se déroule dans le calendrier AG. Les guerres ont faits rage sur Terre amenant la planète dans ses derniers retranchements. Finalement, une période de paix a pu voir le jour, mais bien fragile. En AG 101, la colonie spatiale Angel est attaquée par des MS redoutables à l'origine inconnue, les UE(Unknown Ennemies) qui font replonger l'humanité dans le chaos. Aussitôt arrivés aussitôt disparus, les UE n'ont laissés aucun survivant. En AG 108, sur la colonie Orvan, vit un jeune garçon du nom de Flit Asuno. Descendant d'une famille d'industriels fabricants de MS, celui-ci vit paisiblement avec sa mère. Mais c'est sur cette colonie et à cette époque là que les UE décident de réapparaitre. Ils attaquent la colonie et font des milliers de victimes dont la mère de Flit qui lui lègue l'AGE Device avant de mourir. Contenant les plans de création du Gundam AGE, l'objet en question sera récupéré et étudié afin de permettre la naissance du Gundam ultime. En AG 115 Flit est maintenant âgé de 14 ans et est l'un des jeunes ingénieurs les plus qualifiés de la colonie Nora. Il travaille là-bas aux ordres de l'armée fédérale afin de construire sa machine. Alors qu'il s'apprête à tester son Gundam pour la première fois, trois UE attaquent la colonie. Content de pouvoir débuter sa vengeance le jeune garçon débute le combat et réduit en poussière ses adversaires malgré de nombreuses difficultés. Bien décidé à détruire les Vagan ou UE, Flit va tout faire pour devenir l'un des principaux pilotes de l'armée fédérale. Mais se laisser aveugler par sa rage peut être dangereux et cela il le comprendra grâce à Yurin L'Ciel, une jeune fille qu'il rencontrera sur une colonie. Cependant la guerre ne se réglant pas en quelques mois, on suivra ensuite l'histoire de Asem Asuno, le fils de Flit. Très peu au contact de son père qui a rejoint les hautes sphères de l'armée, Asem est un jeune ingénieur dans une école de renom désirant devenir pilote. Sur les traces de son père il va finir par devenir ami avec celui qui deviendra son pire ennemi, Zeheart Galette, un Vagan. Enfin, la troisième partie de la série nous fera vivre l'histoire de l'idéaliste Kio Asuno, le fils d'Asem. N'ayant jamais rencontré son père, Kio désire le retrouver. Mais c'est avant tout la guerre qu'il va falloir régler et ça, le jeune garçon espère le faire sans tuer qui que ce soit.

    Mobile Suit Gundam AGE

    Si le scénario de Gundam AGE n'a rien de révolutionnaire le fait qu'il soit mis en scène au travers de trois générations de personnages ajoute une dimension réaliste et épique vraiment superbe. Flit, Kio et Asem n'agissant pas du tout pareil et ne pilotant pas de la même manière, on a vraiment l'impression d'avoir trois séries en une. De plus, malgré le format un peu court de la série pour trois générations, la gestion de temps est maîtrisée et vraiment crédible. On s'attache plutôt bien aux personnages malgré leur nette infériorité par rapport à ceux de Seed ou 00 et au final, on se laisse doucement mais surement entraîné dans cette histoire pleine de rebondissements et de surprises. Le côté dramatique est toujours aussi intense et puissant sans toutefois faire de l'ombre à l'action non-stop et dynamique. Cependant j'ai noté quelques gros défauts qui m'ont fortement déplu à commencer par un chara-design et des graphismes beaucoup trop enfantins. C'est moche, sans charisme et ça ôté beaucoup de crédibilité à la violence de l'univers. Ensuite je n'ai pas du tout aimé les Gundams, beaucoup trop classique et sans grande envergure. Pour finir, les personnages(attachants mais vides) se voit confier toute l'intensité de la série ce qui est une mauvaise chose étant donné leur peu de charisme. Un gâchis sans nul doute. De plus hormis deux ou trois thèmes cools, la bande-son n'a clairement pas le niveau. Donc vous l'aurez compris, c'est un bon anime mais qui morfle beaucoup à cause de défauts significatifs mais pourtant facile à corriger. Une légère déception mais un bon anime quand même.

    Mobile Suit Gundam AGE

    Note finale : 14/20

    Yahoo!

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires