• 46 - TERRAFORMARS

    Genre : Science-fiction, Action, Horreur

    Public visé : 12+

    Durée : 13 épisodes de 22 minutes(saison 2 en préparation), 2 OAV de 24 minutes, 1 film en préparation

     

    Dans le but de terraformer Mars(et donc l'habiter) à la suite d'une infection qui ravage les populations terriennes, des scientifiques envoient sur la planète rouge des algues et des cafards, espèces réputées pour survivre à presque tout. Plus de 500 ans après, la terraformation arrive à son terme. Plusieurs astronautes sont alors envoyés en mission pour éliminer les derniers cafards : c'est la mission Bugs 1. Mais ce qu'ils ne savent pas, c'est que les cafards ont évolués avec le temps. Ils sont désormais colossaux et fort peu amicaux. La mission Bugs 1 s'achève dès son arrivée sur Mars, tout le monde est mort. 22 ans après, la mission Bugs 2 est lancée. Grâce aux données recueillies par les capteurs de Bugs 1, les scientifiques ont pu créer une nouvelle arme : la capacité de fusionner l'ADN humain à l'ADN des espèces vivantes sur Terre. Tous les membres de Bugs 2 ont donc la possibilité de muter pour acquérir une capacité propre à une espèce. Mais là encore les cafards surprennent et progressent rapidement. Deux hommes reviennent en vie, les autres sont morts. Vingt ans après, la mission Annex 1 est en préparation. Visant à détruire une bonne fois pour toutes les cafards, elle dispose d'effectifs bien plus importants, des effectifs internationaux. La centaine de volontaires envoyée est alors répartie en six escouades : américano-nippone(commandement américain), américano-nippone(commandement japonais), sino-asiatique, russo-scandinave, germano-sud-américaine et européano-africaine. L'opération est quant à elle dirigée par Shokichi Komachi, l'un des survivants de Bugs 2. Akari Hizamaru, dont l'amie d'enfance vient de mourir de la maladie est membre de cette opération. Décidé à éradiquer le virus une bonne fois pour toutes, il est prêt à mettre sa vie en jeu pour détruire les immondes cafards. Mais une fois le vaisseau spatial proche de Mars, un événement inconcevable se produit. Des cafards investissent les lieux en petit nombre. Le massacre commence déjà et c'est uniquement grâce aux capitaines d'escouades que la situation s'arrange. Mais une fois sur Mars, plus de la moitié des troupes manquent à l'appel. L'opération Annex 1, sur laquelle repose les derniers espoirs de l'humanité, commence très mal. Incroyablement intense et dynamique, TERRAFORMARS est un anime que j'ai vraiment adoré. Très violent et bourrin, il est cependant bourré de défauts ce qui lui vaut une réputation un peu mitigée dans le milieu. Mais personnellement, j'ai été totalement scotché par l'esprit d'équipe qui se dégage de l'anime et par l'intensité des affrontements. Du coup, je ne peux m'empêcher d'être à 200% dans l'action. Je vis les événements et c'est clairement ce que très peu d'oeuvres réussissent à faire. Donc oui TERRAFORMARS est imparfait, mais ses qualités sont telles qu'elles compensent largement les pertes. A n'en pas douter l'un des meilleurs seinen. Mais il va falloir attendre pour la suite.

     

    Les +

    - Un univers riche, vaste et bien violent comme j'aime.

    - Pas mal de réflexions philosophiques très censées et qui donnent envie de prolonger son parcours dans l'anime.

    - Des personnages nombreux, charismatiques et bien gérés.

    - Les transformations à base d'ADN. Non content d'être un très bon concept pour les scènes d'action c'est aussi très instructif. En effet il ne s'agit pas de s'injecter l'ADN de créatures massives comme l'ours, le lion ou le rhinocéros mais d'animaux ou végétaux qui possèdent des capacités hors-normes, des capacités qui à l'échelle humaine seraient formidablement utiles. Vous apprendrez donc beaucoup de choses sur des espèces animales très peu connues mais exceptionnelles.

    - On est subjugué par les capacités de ces animaux. Le monde est vraiment incroyable.

    - L'intensité des combats est dingue.

    - Le scénario se révèle vraiment excellent sur le papier. 

    - Une bande-son explosive et bien dans le ton.

    - Une fin de saison magistrale.

    - Une intensité dramatique parfaitement présentée. Cela contribue fortement à l'ambiance dure de l'anime.

     

    Les -

    - Une mise en scène souvent lourde au début de la série.

    - Un rythme étrangement géré.

    - De la frustration à la suite de certaines scènes(Adolph merde...).

    - Un traitement assez expéditif de certains protagonistes.

    - Un scénario excellent sur le papier mais qui peine à se mettre en place à cause du rythme.

    - Des personnages parfois cons comme des chaises.

    - Un format pas top. 24 épisodes auraient mieux convenus.

    Yahoo!

    votre commentaire
  • 47 - Parasite

    Genre : Horreur, Science-fiction

    Public visé : 12+

    Durée : 24 épisodes de 22 minutes

     

    Lycéen sans histoire vivant chez ses parents, Shin'ichi Izumi est réveillé en pleine nuit par une espèce de ver qui pénètre dans son corps par la main droite après avoir vainement tenté d'attaquer le cerveau. Pris de panique, le garçon se fait un garrot au bras et bloque ainsi la progression de l'animal. Le lendemain, alors que Shin'ichi pense cette histoire derrière lui, il se rend compte que sa main droite ne lui obéit plus vraiment. Peu après, il fait la connaissance avec le ver parasite qui vit dans sa main et qui lui fait prendre différentes formes, toutes plus bizarres les unes que les autres. Ce parasite, qu'il nomme Migi, révèle qu'il n'est pas le seul de son espèce sur Terre. Toute une troupe a été envoyée partout dans le monde. Ces parasites s'infiltrent dans un corps vivant par le nez jusqu'à prendre possession du cerveau. Une fois ceci fait, ils s'attaquent aux autres êtres vivants de la même espèce et les dévorent sans pitié. Shin'ichi comprend alors que ces monstres sont infiltrés dans la population et que les nombreuses disparitions d'hommes, de femmes et d'enfants ne sont probablement pas dues au hasard. Pire, il découvre que les parasites s'attirent mutuellement et que les autres risquent bien de ne pas apprécier que Migi et lui partagent un même corps. Pour survivre, les deux partenaires vont devoir affronter les parasites. Sombre, violent et dramatique, Parasite est un de ces mangas matures qui marquent les esprits. Extrêmement entraînant, il s'agit là d'une des révélations des années 2010 inspirée d'un manga fameux des années 80-90. Si le rythme est instable et si l'anime traîne parfois en longueur, en plus de souffrir de certains codes du shônen(alors que c'est un seinen), cela n'empêche pas l'oeuvre d'être d'une grande originalité et d'un excellent niveau. Un univers effroyable vous attend.

     

    Les +

    - Un univers vraiment glauque qui donne des sueurs froides.

    - La remise en cause de la place de l'Homme dans le monde. Une excellente question.

    - Des réflexions politiques et philosophiques admirables et qui donnent envie de repenser les choses.

    - Une bande-son excellente.

    - Un chef-d'oeuvre de violence et de malaise.

    - Un très bon scénario.

     

    Les -

    - Une fin un peu inexplicable.

    - Un rythme instable et quelques longueurs.

    - Plusieurs codes gênants du shônen.

    Yahoo!

    votre commentaire
  • 48 - Blood Lad

    Genre : Comédie, Fantastique

    Public visé : 10+

    Durée : 10 épisodes de 22 minutes, 1 OAV de 22 minutes

     

    Staz est le leader d'un territoire du monde des démons. Passionné par la culture nippone, il passe son temps à jouer aux jeux vidéo, à lire des mangas et à regarder des animes pendant que ses hommes se battent dans les rues. Bien que vampire, il n'a que peu d'intérêt pour le sang humain. Lassé par la vie, il s'ennui profondément et souhaite se rapprocher des humains. Alors quand il apprend qu'un portail du monde des démons a été franchi par une jeune japonaise, son sang ne fait qu'un tour et il fonce sur les lieux. Il fait alors la connaissance de Fuyumi Yanagi qu'il invite chez lui. L'adolescente est perdue et effrayée mais Staz fait tout pour la rassurer. Cependant un rival vient lui contester son territoire. Il s'absente alors quelques minutes le temps de l'écraser mais quand il revient, il ne trouve qu'un squelette. En effet, Fuyumi a été mangée par une plante carnivore qui traînait là. Bouleversé, Staz sera surpris par l'apparition d'un fantôme ayant l'apparence de Fuyumi. Désormais prisonnière du monde des démons, la jeune fille va exiger d'être ramenée à son état normal. Staz va alors tout faire pour exaucer ce souhait. Comédie hilarante et énergique, Blood Lad est un excellent divertissement bourré de fan-service et totalement déjanté. Adaptation partielle du manga, mais qui pourrait bien connaître une suite, l'anime est un concentré d'énergie pure que je vous conseille vivement. Un très beau travail.

     

    Les +

    - Un univers drôle, délirant et parodique.

    - Des personnages complètement fous qui marquent l'esprit.

    - Des combats super dynamiques.

    - Une direction artistique fameuse.

    - Une orientation parodique qui adresse énormément de clins-d'oeil. Un régal pour les fans d'animes et de mangas.

     

    Les -

    - Un scénario qui peine à avancer.

    - Une adaptation partielle du manga.

    Yahoo!

    votre commentaire
  • 49 - 11 eyes

    Genre : Aventure, Fantastique

    Public visé : 10+

    Durée : 12 épisodes de 22 minutes

     

    Kakeru Satsuki et Yuka Minase, deux amis d'enfance, mènent paisiblement leurs études au lycée. Kakeru présente tout de même deux particularités : il a perdu sa soeur à 7 ans et son oeil droit est doré. Un jour, en compagnie de quelques-uns de leurs camarades, ils basculent dans un univers parallèle : la Nuit Pourpre, en référence à la couleur du ciel. Là le groupe est attaqué par des chevaliers noirs qui les appellent Fragments. Leur but est d'éliminer Kakeru et ses amis pour sauver le monde. Fort heureusement, les nouvelles connaissances de Yuka et Kakeru possèdent certaines particularités qui risquent bien de causer des problèmes aux chevaliers noirs. Très inspiré de l'univers de Persona, 11 eyes est un excellent anime fantastique. Mélange des genres, il livre un résultat très honorable compte tenu du mythe sur lequel il s'est basé. Horrifique, tendu et très sombre, l'anime n'est pourtant pas en reste côté humour et romance. Le tout se combine parfaitement et donne un Persona-anime de très bonne qualité qui ne compte qu'un seul lourd défaut : il n'est pas très mémorable. Il est fort probable que même six mois après, vous ne vous souveniez plus de grand chose. A vrai dire, il n'y a aucune scène vraiment marquante ou presque. C'est la qualité constante du récit qui fait de lui une oeuvre géniale, pas ses moments de génie.

     

    Les +

    - Un univers très proche d'un Persona. C'est glauque, malsain et tendu comme il faut, avec une certaine vision philosophique des choses.

    - Des personnages attachants.

    - Les relations développées entre les personnages.

    - Des combats plutôt bons même si bien loin des cadors du genre.

    - La direction artistique de génie.

    - Le passage final admirable.

     

    Les -

    - Pas de moment marquant sauf peut-être un vers la fin.

    - Un rythme qui se met lentement en place.

    Yahoo!

    votre commentaire
  • 50 - Fullmetal Alchemist

    Genre : Action, Aventure

    Public visé : 10+

    Durée : 51 épisodes de 22 minutes, 3 OAV de 7 minutes, 1 épisode spécial de 56 minutes et 1 film de 110 minutes.

     

    Dans le pays d'Amestris, pays où l'alchimie est élevée au rang de science universelle, deux frères parcourent le monde à la recherche de la mythique pierre philosophale, seule capable de leur rendre leurs corps. En effet Edward et Alphonse Elric ont commis l'irréparable en tentant une transmutation humaine afin de ramener leur mère à la vie. Ce procédé catégoriquement interdit a causé la perte de la jambe gauche et du bras droit d'Ed, qui porte désormais des membres mécaniques, des auto-mails, et du corps tout entier d'Al, qui a pu être sauvé par son frère. Ed l'a alors transmuté dans une armure afin de sauver son âme. Détruits par toutes ces souffrances, les frères Elric vont alors se mettre en quête du seul moyen de réparer leur erreur. Pour plus de facilité dans leurs recherches, Ed devient alchimiste d'Etat. Mais ce statut attire souvent les ennuis et les frères Elric vont vite se rendre compte que l'alchimie n'est pas universellement acceptée. De plus, un groupuscule mystérieux est lui aussi à la recherche de la pierre philosophale. La quête ultime des Elric se verra par conséquent nettement compliquée. Heureusement, ils pourront compter sur d'éternels alliés comme le colonel Roy Mustang, leur amie d'enfance Winry Rockbell et le colossal Armstrong. Roi parmi les shônens Fullmetal Alchemist est probablement l'un des animes ayant eu le plus de succès en France. Génialement écrit et quasi-irréprochable il s'agit d'une pure oeuvre d'art comme on en fait peu. Rondement mené et disposant de personnages très solides, la série partiellement adaptée du manga est un chef-d'oeuvre. Cependant on lui trouve deux défauts. Tout d'abord étant donné qu'elle est apparue alors que le manga était en cours, elle l'a dépassé. Du coup toute la deuxième moitié de FMA la série est inventée et n'apparaît pas dans le manga. Il ne s'agit donc pas du "véritable" Fullmetal Alchemist, les choses changent énormément. Ensuite et c'est là le problème, l'histoire étant éloignée du manga, les choses prennent une tournure un peu étrange. Et ça se sent surtout dans la fin. Pourquoi rapprocher notre monde à celui des Elric ? Pourquoi la seconde Guerre Mondiale ? On ne sait pas. Les choix scénaristiques sont justifiables, même très justifiables, mais ils sont peut-être un peu trop éloignés de l'oeuvre originale. Faire différemment oui, quitter l'esprit du manga non. Un petit bémol donc pour la fin de la série. Le reste est par contre génial et mérite toute votre attention.

     

    Les +

    - Un scénario en béton armé jusqu'à l'épisode 45 environ.

    - Des personnages hyper charismatiques et attachants. Très bien développés, ils sont le top de ce qu'on peut trouver dans les shônens(Scar, Greed, Ed, Al, Winry, Mustang, Envy etc...)

    - Une mise en scène émotionnellement très forte.

    - Les Homonculus, des méchants basés sur les sept péchés capitaux.

    - Une bande-son géniale.

    - Les relations entre les personnages sont d'un niveau incroyable. Du jamais vu dans un anime du genre.

    - Les combats sont passionnants.

    - Excellent doublage français pour une fois.

    - Un excellent mélange des genres. Beaucoup d'action, beaucoup d'humour et beaucoup de drame combinés parfaitement bien.

     

    Les -

    - Un rapprochement avec le monde réel pas forcément indispensable.

    - Un scénario qui s'effrite un peu vers la fin.

    - La relation Ed/Winry qui ne va pas bien loin.

    - Le film qui nuit plus qu'autre chose à la série.

    Yahoo!

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires