• On retourne dans les animes avec une récente découverte que j'ai dévoré en deux jours : Shiki.

    Shiki

    Nom Original: Shiki

    Auteur: Fuyumi Ono, Ryu Fujisaki

    Années de production: 2010

    Catégorie: Shônen - Seinen

    Genre:  Horreur, Drame

    Studio: Daume Inc.

    Durée: 22 épisodes de 22 minutes + 2 OAV de 22 minutes

    Shiki

    Attention cet anime est réservé à un public âgé d'au moins seize ans du fait de scènes de torture, de barbarie et de violence visuelle et psychologique extrême.

    J'ai découvert un peu par hasard l'existence de Shiki, l'adaptation en anime du light novel de Fuyumi Ono(qui a aussi été adapté en manga avec Ryu Fujisaki en illustrateur) et je me suis dis pourquoi pas. Après l'Attaque des Titans il me fallait quelque chose de fort pour enchaîner. Et je dois bien avouer que je ne le regrette pas du tout.

    L'histoire de Shiki se déroule dans le village paysan de Sotoba, un bourg coupé du reste du monde. En conséquence, de nombreux jeunes ne souhaitent qu'une chose : quitter le village pour aller en ville et ainsi éviter l'ennui. Mais un événement risque bien de captiver une partie de la population, en effet en pleine nuit une nouvelle famille vient emménager dans le château européen construit quelques mois plus tôt. Les Kirishiki, les nouveaux propriétaires, se font discrets mais font forte impression à chaque apparition. Etrangement, c'est à partir du moment où ils arrivent dans le village que de mystérieuses morts se produisent. En effet des personnages en parfaite santé se réveillent un matin avec une forte anémie et deux piqures d'insectes dans le cou. Quelques jours plus tard, elles meurent inévitablement malgré les tentatives du médecin Toshio Ozaki. Alors qu'une possibilité de pandémie est évoquée, quelques personnes dans le village répandent l'idée que la cause de tous ces drames pourrait en vérité trouver sa source dans la légende des Shikis, des vampires qui sucent le sang des gens avant d'en transformer certains. Si pour beaucoup ce n'est qu'une légende le médecin Ozaki, le jeune Yuuki Koide et le moine Seishin Muroi vont se retrouver directement impliqués dans cette histoire. Le dernier notamment va rencontrer une petite fille vivant au château, Sunako Kirishiki, qui semble cacher beaucoup de choses.

    Shiki

    Scénaristiquement Shiki démarre très bien et même si l'anime n'est pas irréprochable, la qualité sera au rendez-vous jusqu'à la fin. L'histoire est bien amenée, la mise en scène est superbe et l'ambiance glauque et oppressante est présente grâce notamment à une bande-son digne des plus grands chefs-d'oeuvres. La découverte du village et des Shikis est intense et on se rend compte que les deux camps ont raison. Sur le papier, les deux se battent pour leur survie et aucun n'est mauvais ni bon. Malheureusement et comme souvent , ce sont les individus qui pourrissent un but. La sauvagerie humaine mais aussi les émotions égoïstes des Shikis seront la cause de nombreux maux. Quoiqu'il en soit Shiki s'est doté d'une solide histoire et d'un univers glauque unique qu'on ne peut qu'apprécier. Mais comme je l'ai dit plus haut ce n'est pas sans défaut puisque l'anime est trop long. 24 épisodes au total pour une histoire de ce calibre c'est trop, la plupart des animes du même genre durent 12-15 épisodes et c'est ce qu'il aurait fallu dans le cas présent car passé l'épisode 12, cela avance trop lentement(5 épisodes de suite sans aucun changement scénaristique). Cependant l'ambiance nous empêche de nous ennuyer et les messages véhiculés par la série ne pourront que mieux trouver comment vous atteindre pendant ce temps. Extrêmement violente, la série s'adresse avant tout à un public mature car il faut vraiment comprendre son intérêt. De nombreux messages sont distillés ici et là et c'est à vous de les comprendre. Plein de philosophie et d'intelligence, Shiki est un anime indispensable pour les passionnés d'animation.

    Shiki

    J'aimerais toutefois revenir sur un point sur lequel l'anime a été parfois critiqué : l'absence d'attachement pour les personnages. Il faut savoir que dans Shiki il n'y a aucun bon côté, ou plutôt aucun mauvais, seuls les personnages sont jugés mais pas les idéaux. C'est à dire que pour comprendre l'anime, il ne faut en aucun cas se placer dans un camp ou dans l'autre, ce serait faussé sa perception du coeur du manga. L'auteure n'a penché pour aucun camp, elle est restée objective avec sa propre histoire et vous demande par la même occasion de faire la même chose. Voilà pourquoi on ne s'attache pas aux personnages, tout simplement car il ne faut pas. Restez objectif tout du long et vous comprendrez alors l'intérêt de Shiki.

    Bon je ne vais pas plus en dire car ce serait spoiler donc je ne peux que vous conseiller de vous jeter sur cet anime. Techniquement c'est très faible, je dirais même que c'est moche par moments mais dans l'ensemble c'est un anime exceptionnel que les fans d'horreur adoreront. Très honnêtement même si je l'ai trouvé un peu long et pas si bien rythmé que ça, il a été une excellente expérience. Shiki est une très bonne oeuvre qui rentre dans ma liste des meilleurs animes.

    Shiki

    Note finale : 17/20

     

    Yahoo!

    votre commentaire
  • Yahoo!

    votre commentaire
  • Yahoo!

    votre commentaire
  • Yahoo!

    votre commentaire
  • Yahoo!

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires